Connect with us

Traitée de prostituée et de femme adultérine : Coura Kébé ébouillante sa colocataire avec de l’eau chaude mélangée à de l’urine.

Actualités

Traitée de prostituée et de femme adultérine : Coura Kébé ébouillante sa colocataire avec de l’eau chaude mélangée à de l’urine.

Coura Seck a été attraite, ce lundi 20 septembre 2021, à la barre du Tribunal d’Instance de Dakar pour répondre des faits de coups et blessures volontaires avec préméditation. Pour cette infraction, elle a été condamnée à 2 ans d’emprisonnement dont un mois ferme suite à une querelle avec sa voisine, Maman Sarr, qu’elle a ébouillantée avec de l’eau chaude mélangée à de l’urine.
Devant le prétoire, la prévenue Coura Seck a expliqué les raisons qui l’ont poussée à agir ainsi sans s’excuser devant le tribunal. Selon elle, la partie civile n’a cessé de l’insulter. Jusqu’au jour où la goutte d’eau a fait déborder le vase. Car, la plaignante Maman Sarr l’avait traitée de prostituée et de femme adultérine. “Lors de notre bagarre, elle a enlevé mon pagne. On nous a réconciliées, mais elle m’a attaquée de nouveau. Le lendemain, je chauffais de l’eau pour mon petit déjeuner. Le contenu de la théière s’est déversé sur elle par accident”, s’est-elle défendue.
Interrogée à son tour, la plaignante jure n’avoir jamais mis les pieds dans la chambre de la prévenue. À l’en croire, la mise en cause a bien prémédité son acte. Car, dit-elle, l’eau chaude était dans une casserole. “Au lieu de présenter ses excuses, elle veut faire porter le chapeau à la victime”, indique la robe noire qui demande la somme de 5 millions de nos francs en guise de dommages et intérêts.
Lors de son réquisitoire, le parquet trouve qu’il y a absence de repentir de la prévenue qui s’est mise à contester les faits. Sur ce, il a requis 2 ans d’emprisonnement dont 8 mois ferme. Selon Me Baba Diop,  avocat de la défense, il n’y a aucun témoin dans cette affaire. « Il n’y a aucun élément de preuve qui prouve que l’acte a été prémédité. À cet effet, l’avocat demande au tribunal de disqualifier les faits en coups et blessures volontaires en lui accordant la clémence, car, à la sortie de cette affaire, elle va rentrer au village.
Finalement, Coura Kébé a été déclaré coupable et condamné à 2 ans d’emprisonnement dont un mois ferme. Et s’y ajoute une somme de 500.000 francs qu’elle devrat verser à la plaignante en guise de dommages et intérêts.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

To Top