Connect with us

LES PRESUMES AUTEURS FIXES SUR LEUR SORT LE 8 NOVEMBRE PROCHAIN

LES PRESUMES AUTEURS FIXES SUR LEUR SORT LE 8 NOVEMBRE PROCHAIN

Actualités

LES PRESUMES AUTEURS FIXES SUR LEUR SORT LE 8 NOVEMBRE PROCHAIN

La famille Diol de Denver devra garder encore son mal en patience. Même si le processus est en cours, la justice de Denver n’a pas encore retenu une date fixe pour le procès des présumés meurtriers de l’incendie criminel qui avait coûté la vie à 5 membres de cette famille sénégalaise résident dans la capitale de l’Etat du Colorado, le 5 août 2020. Après six mois d’enquête, ce sont trois jeunes qui ont été arrêtés, et la date du 8 novembre 2021 prévue pour l’avant procès. « Nous avons tenu plusieurs séances, via zoom, avec le juge. Mais jusque-là, c’est le procès préliminaire qui a été retenu. C’est-à-dire la révision de preuves rassemblées par les enquêteurs. Lors de cette séance, le juge va dire s’il a suffisamment de preuves pour inculper ou non les présumés meurtriers », nous renseigne le responsable en charge du dossier.

Les cinq membres de cette famille sénégalaise qui ont été victimes de l’incendie de leur maison sont : Djibril Diol et Adja Diol, leur fille de 2 ans Khadija, Hassan Diol et sa petite fille, Hawa Baye. Le 5 août 2021 marque le premier anniversaire de leur mort. Dans le cadre de la 6e édition d’Afrik Impact, les responsables d’African leadership Group (ALG) leur ont rendu un vibrant hommage. Désormais, avec le soutien d’ALG, la Colorado State University, dont Djibril Diol est diplômé, a doté une bourse à son nom qui fournira des ressources financières aux étudiants en l’honneur de sa mémoire et de son héritage

Si la lumière tarde à être faite sur cette affaire, trois facteurs peuvent bien l’expliquer. La pandémie de la Covid-19 qui a obligé aux juges en charge du dossier de faire des séances de travaux avec la famille des victimes via zoom, le changement d’avocats des présumés, mais également le fait que tous les trois victimes soient des mineurs au moment des faits. En effet, deux des présumés meurtriers étaient chacun âgés de 16 ans au moment des faits, le 3e, également âgé de 14 ans. « Ici, quand on est victime, on est représenté par le procureur. Donc, c’est le procureur de Denver qui a la charge du dossier et il a demandé à ce que les présumés soient transférés devant un juge adulte. Mais il fait face à l’opposition des leurs avocats qui demandent à ce que leurs clients soient jugés devant un juge mineur », renseigne nous source.

Continuez a lire
Advertisement
Ne ratez surtout pas...
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

To Top