Connect with us

Fortes pluies sur Dakar: Plusieurs quartiers sous les eaux

Fortes pluies sur Dakar: Plusieurs quartiers sous les eaux

Actualités

Fortes pluies sur Dakar: Plusieurs quartiers sous les eaux

De grosses précipitations se sont abattues sur la région de Dakar. Comme l’on pouvait si attendre, plusieurs quartiers sont sous les eaux.

De Rufisque à Dakar en passant par Keur Massar, plusieurs quartiers sont sous les eaux. C’est le cas notamment à la Médina, aux Almadies, Ouest-Foire, à keur Massar, Rufisque…

La région de Dakar a enregistré ce mercredi les premières fortes précipitations dans plusieurs sites à Dakar notamment. La pluie a commencé à s’abattre sur la capitale sénégalaise, vers 6h du matin au bonheur, certes, d’une population qui vivait des moments caniculaires avec la forte chaleur de ces derniers jours. Mais elle ne s’attendait pas toutefois aux dégâts collatéraux qui pourraient en découler.

Dans les zones stratégiques où passe une bonne partie de la population pour aller au travail comme la voie de dégagement nord appelé VDN, qui est complètement submergée par les eaux de pluie qui ont fortement perturbé le trafic, causant même des accidents.

Le même constat dans plusieurs parties de la banlieue qui n’est pas jamais épargnée par les inondations. À Keur Massar, aux Parcelles Assainies près du terrain de l’unité 20, à Cambérène, Pikine, Grand Yoff, à Guinaw Rails qui n’a toujours pas fini de consommer les conséquences des chantiers inachevés et d’autres localités à travers des images que Dakaractu vous propose de visionner dans plusieurs localités à Dakar et sa banlieue qui nage sous les eaux. Il fallait bien s’y attendre après l’annonce préventive de l’agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie sur les probables fortes pluies sur la capitale sénégalaise.

Il faut rappeler que, dans le cadre de la prévention des inondations, le ministre de l’eau et de l’assainissement avait émis l’idée, à l’occasion du gouvernement face à la presse qui s’est tenu au mois de juin dernier, que « l’hivernage cette année, appelle au renforcement du dispositif de prévention des inondations ». En réalité, même si, dans certaines zones des inondations n’étaient pas en mesure de s’y déclarer, le ministre Serigne Mbaye Thiam avait estimé qu’en cas de pluies extrêmes, des désagréments pourraient être notés.

Toutefois, avec ces cas notés ce mercredi, force est de se poser la question, après le constat amer, si les dispositions n’ont pas tardé à être mises en place.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus dans Actualités

To Top