Connect with us

Il gruge sa copine belge de 16 millions FCfa, renonce au mariage et atterrit en prison

Il gruge sa copine belge de 16 millions FCfa, renonce au mariage et atterrit en prison

Actualités

Il gruge sa copine belge de 16 millions FCfa, renonce au mariage et atterrit en prison

De nationalité belge, Simone Fanny était prête à dire oui à son amant, Mouhamed Abou Thiam, qui l’a larguée, après lui avoir soutiré 16,5 millions de francs Cfa. Ne pouvant pas supporter cette trahison, elle a porté plainte pour abus de confiance. “Rewmi”

Mouhamed Abou Thiam a vécu une belle idylle avec la Belge Simone Fanny. Il y a quelques mois, cette dernière était venue au Sénégal pour séjourner chez lui à Ouakam. Occasion saisie par Mouhamed Abou Thiam pour conduire son amante dans son village à Matam.

Accueillie chaleureusement par sa future belle-famille, Simone Fanny décide de financer les projets de son amoureux qui s’active dans la restauration mais aussi dans le secteur de l’élevage. C’est alors qu’elle a acheté une cuisinière, des ustensiles, neuf moutons, un terrain…, avant de rentrer en Allemagne. Mais, quelque temps après, Simone a dit à son petit ami qui était alité, de lui établir une décharge. Ce que ce dernier n’a pas vu d’un bon œil. Il a ainsi décidé de mettre un terme à la relation. Pour se venger, Simone Fanny a demandé à son ex de lui restituer tout le matériel qu’il lui avait offert. Mais, celui-ci avait cédé une bonne partie.

Pour la parcelle, Mohamed Abou Thiam aurait envoyé un faux acte de vente à Simone, qui l’a fait emprisonner le 30 mai dernier. Jugé hier, par le tribunal des flagrants délits de Dakar pour abus de confiance portant sur 16,5 millions francs Cfa, le prévenu affirme que la partie civile lui avait demandé de mettre le terrain à son nom. « Elle m’a appelé pour me dire de lui délivrer un reçu pouvant attester qu’elle a commencé à financer notre mariage parce qu’elle croyait que j’allais mourir. Son attitude m’a vexé. J’ai alors décidé de rompre avec elle. Déjà, elle était possessive et commençait à me mettre en mal avec mes amis et certains membres de ma famille. Elle a juré qu’elle allait me mener la vie dure », s’est-il défendu.

A la suite du Ministère public qui a requis six mois, dont trois mois ferme, la défense a plaidé le renvoi des fins de la poursuite. Le juge a condamné le prévenu à trois mois de prison avec sursis.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus dans Actualités

To Top