Connect with us

Marche de l’opposition : la police et la gendarmerie quadrillent Dakar

Marche de l’opposition : la police et la gendarmerie quadrillent Dakar

Actualités

Marche de l’opposition : la police et la gendarmerie quadrillent Dakar

Dakar retient son souffle ! En tout cas, les leaders de la coalition Yewwi Askan Wi et de Wallu sont clairs : avec ou sans autorisation, il vont marcher ce mercredi jusqu’à la Place de la Nation.

Khalifa Sall, Ousmane Sonko, Déthié Fall, Ahmet Aidara, Aida Mbodj, et tous les jeunes de leurs partis sont prêts pour dénoncer devant l’opinion nationale et internationale, « une violation du processus électoral par la DGE et le Conseil constitutionnel » qui a validé l’irrecevabilité de leur liste de titulaires pour les Législatives du 31 juillet 2022. Ils ont tout de même avisé l’autorité de leur désir d’organiser une marche pacifique. Le Préfet qui avait interdit leur première demande d’autorisation pour vendredi dernier, n’a pas encore réagi à celle-ci.

Mais en attendant, tous les signaux de la matinée semblent aller vers une interdiction. La gendarmerie et la police ont quadrillé toutes les artères de la ville de Dakar tôt ce matin avec leurs pick-ups et fourgons blindés. Si ce n’est pas pour encadrer la manifestation, ce sera certainement pour la réprimer.

Dans tous les cas, Yewwi Askan Wi et Wallu espèrent mobiliser pas moins de 200 mille personnes pour son grand rassemblement de ce mercredi.

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus dans Actualités

To Top