Connect with us

Casamance : L’armée accélère la cadence dans la zone de Djibidione

Casamance : L’armée accélère la cadence dans la zone de Djibidione

Actualités

Casamance : L’armée accélère la cadence dans la zone de Djibidione

Entamées le jeudi dernier, les opérations de ratissage des armées se poursuivent et s’intensifient dans le Fogny, notamment dans la zone de Djibidione. Des opérations de grande envergure ponctuées, conformément à l’agenda des hommes du Colonel Ndour, par le démantèlement puis l’occupation des bases et postes avancés des combattants rebelles, la destruction des champs de cannabis et par la saisie d’une importante quantité de drogues.

Voilà six jours que les armées ont enclenché des opérations de ratissage de grande envergure dans la zone de Djibidione où sont implantés plusieurs cantonnements rebelles favorables à l’homme fort de Kassolole, César Atoute Badiate. Et les images et échos qui parviennent quotidiennement font toujours état de démantèlement des bases rebelles et de saisie d’importantes quantités de drogues ; la zone ratissée étant connue depuis plusieurs décennies comme un véritable lieu de production de chanvre indien ; produit qui a relégué dans le secteur au second plan toutes les autres cultures licites.
C’est dire que ces succès engrangés quotidiennement et ces avancées sur le terrain des opérations attestent de la détermination des armées à annihiler dorénavant toutes oppositions tendant à compromettre la libre circulation des personnes et biens et à mettre fin à une économie de guerre validée dans cette contrée longtemps assimilée à une zone de non-droits.

Aujourd’hui au-delà des positions de Niambalong, de Madiediame déjà occupées par les armées, c’est la position avancée d’Oupeut qui est aussi tombée et la base de Kouregue qui est en ligne de mire. Kouregue ! Une position rebelle également contrôlée par les hommes de César Atoute Badiate qui a été d’ailleurs pilonnée ce lundi matin par l’Armée. Des bombardements confirmés par sources civiles et qui ont de quoi contraindre là également l’évacuation ce jour des femmes et des enfants de ces villages situés à quelques encablures de la Gambie voisine.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus dans Actualités

To Top