Connect with us

Accidents de la circulation : 7 morts en deux jours, à Mbour

Accidents de la circulation : 7 morts en deux jours, à Mbour

Actualités

Accidents de la circulation : 7 morts en deux jours, à Mbour

Les dernières 48h ont été macabres dans le département de Mbour. Entre mardi et mercredi, deux accidents ayant causé la mort de sept personnes ont été notés. Au demeurant, c’est le bilan de l’accident de ce mercredi qui a été le plus lourd, avec cinq morts. Dans ce drame, on a assisté à une scène insoutenable sur le pont de Mballing, où un véhicule de transport de marque Dacia est entré en collision avec un camion-citerne, qui l’a broyé en lui tombant dessus dans la lagune surplombée par l’infrastructure.

Vers l’aube, le chauffeur Ibrahima Faye, originaire du village de Ndiadiane (commune de Fissel), qui assure le trajet Mbour Nianing, à bord de son taxi –voyageurs, se rend comme d’habitude à son lieu d’embarquement plus connu sous le nom de « garage Nianing » sis à l’esplanade du collège Saint Esprit de Mbour. Inscrit en première position sur les tablettes des « coxeurs », ces rabatteurs de clients chargés d’organiser l’ordre de départ des véhicules, il embarque de bonne heure les clients qui s’étaient pointés pour se rendre à Nianing (commune de Malicounda).

5 passagers d’un même véhicule écrasés par un camion sur le pont de Mballing

A cet instant, le jeune chauffeur ignorait certainement qu’il était en train d’effectuer son dernier trajet sur terre. Tout a basculé subitement en effet pour Ibrahima Faye, car c’est tout juste au niveau du pont de Mballing (1 kilomètre seulement de son lieu de départ), connu pour son exiguïté du reste, que la voiture de marque Dacia qu’il conduisait est entrée en collision avec un camion-citerne appartenant à l’Office des forages ruraux (OFOR). Sous la violence du choc, les deux véhicules se sont renversés sous le pont enjambant la lagune de Mballing. La voiture Dacia immatriculée TH 3346 K est tombée sous le pont, avant que le camion ne vienne lui tomber à son tour dessus.

Sur le coup, le chauffeur et trois passagers (Dame Badiane, Latyr Samb et Casimir Samb) ont perdu la vie. Le quatrième passager, lui, répondant au nom d’Abdou Diouf, s’en est sorti avec des blessures sérieuses. Informés par les témoins de ce drame, les sapeurs-pompiers de la 24e compagnie de secours et d’incendie de Mbour se sont transportés sur les lieux, pour porter secours aux victimes. Du fait de la violence du choc, les soldats du feu ont eu même des difficultés pour extraire les passagers des débris de la Dacia complètement broyée. Après quoi, ils ont déposé les corps des trois victimes à la morgue de l’hôpital départemental El Hadj Thierno Mansour Barro de Mbour. En même temps, ils ont évacué aussi dans la même structure sanitaire, le seul survivant, Abdou Diouf, admis, lui, au Service des Urgences.

Le conducteur du camion, un apprenti sans permis de conduire !

Pendant ce temps, les policiers du commissariat central de Mbour, procédaient aux constats d’usage. Les premiers éléments de l’enquête renseignent que le chauffeur du camion, immatriculé AD 0280 TTC1, Maurice Dione, âgé de 21ans, est un apprenti qui n’avait pas encore son permis de conduire. Pour les besoins de l’enquête, il a été placé en garde-à-vue. Finalement, le quatrième passager, Abdou Diouf, a succombé à ses blessures en début d’après-midi, portant le nombre total de morts à cinq (le chauffeur de la Dacia et 4 passagers du véhicule).

La veille, mardi, deux autres personnes avaient perdu la vie dans une collision entre un camion-benne et une autre voiture au niveau du village de Louly, dans la commune de Sandiara, sur la RN1. Le camion en partance vers Sandiara, a heurté un véhicule qui roulait dans le sens inverse. Les victimes de cet accident survenu au niveau du village de Louly venaient toutes de Pointe Sarène, un village du même département.

Ce bilan macabre enregistré en l’espace de deux jours dans le département de Mbour, a fait réagir le capitaine Samba Athie, commandant la 24e Compagnie d’incendie et de secours de Mbour, dépendant de la Brigade nationale des Sapeurs-Pompiers (BNSP), qui a déploré cette augmentation des accidents de la circulation sur la Petite Côte.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus dans Actualités

To Top