Connect with us

Ouverture du 9e Forum mondial de l’eau : Dakar capitale du monde avec plus de 5 000 participants

Ouverture du 9e Forum mondial de l’eau : Dakar capitale du monde avec plus de 5 000 participants

Actualités

Ouverture du 9e Forum mondial de l’eau : Dakar capitale du monde avec plus de 5 000 participants

Organisée conjointement par le Conseil Mondial de l’Eau et le gouvernement sénégalais, la 9ème édition du Forum Mondial de l’Eau se tient à Dakar du 21 au 26 mars 2022 avec pour thème « la sécurité de l’eau pour la paix et le développement».

Une organisation renouvelée

Voulant marquer une rupture avec les forums précédents, les organisateurs ont souhaité articuler cette édition autour de trois spécificités.
La mise en place d’un cadre d’action autour de quatre grandes thématiques
Enclenché en 2020 le processus thématique est axé autour de quatre grandes priorités :
-Sécurité de l’eau et l’assainissement
-Eau pour le développement rural
-Coopération
-Outils et moyens.

Afin de préparer le contenu thématique du Forum, 23 groupes d’action multi-acteurs ont travaillé sur des sous-thématiques. Une centaine de sessions se dérouleront durant la semaine du Forum, tandis que des tables rondes faisant office de synthèse pour chaque priorité réuniront acteurs thématiques et acteurs politiques.

L’Initiative Dakar 2022

Cette initiative a pour but de labelliser et donner de la visibilité à des projets contribuant à l’atteinte des ODD dans le domaine de l’eau et l’assainissement. Elle a fait l’objet d’un appel à projets qui s’est terminé fin 2021. Les meilleurs projets labellisés feront l’objet de présentation dans les sessions du Forum et dans des espaces dédiés à l’occasion.

Une importante mobilisation politique

Les organisateurs du Forum, le Sénégal et le Conseil Mondial de l’Eau, entendaient provoquer une mobilisation politique forte pour résorber le retard dans la mise en œuvre de l’ODD 6. Ainsi un sommet mondial des chefs d’Etats et de Gouvernements ainsi qu’un sommet des chefs d’Etats et de Gouvernements africains (dans le cadre de l’UA) étaient annoncés, mais ceux-ci n’auront finalement pas lieu.

Enjeux et limites du Forum mondial de l’Eau de Dakar

Malgré la volonté affichée des organisateurs de promouvoir la participation de la société civile, celle-ci se heurte à de multiples blocages : des frais d’inscriptions et d’exposition inaccessibles pour une bonne partie des associations, la mise en place très tardive (à 2 semaines du Forum) d’un mécanisme de soutien financier, le manque de porte-paroles à l’Ouverture ou dans les segments politiques de haut niveau.

Si quelques chefs d’Etats ou leurs représentants sont invités pour la Cérémonie d’ouverture, les prises de paroles individuelles n’ont cependant rien à voir avec un véritable sommet politique qui aurait permis des négociations et des décisions collectives qui s’imposent face à la crise de l’eau.

Le peu d’intérêt porté par les décideurs à cet événement place le Forum dans une impasse : nous constatons, une nouvelle fois, ses difficultés à émerger comme une véritable rencontre de haut niveau et à faire avancer l’agenda politique international pour l’eau et l’assainissement.

A rappeler que près de 5 500 personnes sont inscrites pour participer à l’événement qui s’ouvre ce lundi à Diamniadio, selon ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, précisant que les 1 200 proviennent du Sénégal.

Avec Coalition Eau

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus dans Actualités

To Top