Connect with us

Pratique de la dépigmentation : Le Sénégal classé 2e pays africain derrière la Rdc

« Xessal » : Les conséquences désastreuses du nouveau produit de dépigmentation des femmes

Actualités

Pratique de la dépigmentation : Le Sénégal classé 2e pays africain derrière la Rdc

Le moins que l’on puisse dire est que la dépigmentation demeure une réalité au Sénégal. Notre pays est classé 2e des nations africaines dont les populations pratiquent la dépigmentation volontaire. 
 
Selon un classement publié par le journal “La Cloche” et repris par PressAfrik, les Congolais de la Rdc sont en tête du classement.
 
Le phénomène de dépigmentation de la peau, selon une étude d’Afrikhepri, est apparu en Afrique à la fin des années 60. L’éclaircissement de la peau par différents procédés est pratiqué dans plusieurs régions d’Afrique, mais les principaux pays touchés par ce phénomène sont le Togo, le Sénégal, le Mali, le Congo (où beaucoup d’hommes s’éclaircissent la peau également) et l’Afrique du Sud.
 
Il semblerait que près de 90 % des femmes qui utilisent des produits éclaircissants le font pour un ordre esthétique. Plusieurs personnes invoquent le fait que si les femmes s’éclaircissent la peau, c’est pour l’unique raison qu’elles sont persuadées que les hommes préfèrent les femmes claires, un peu comme on avait l’habitude d’entendre que les hommes préfèrent les blondes.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus dans Actualités

To Top