Connect with us

Justice : Un musicien et un jeune footballeur âgé de 20 ans risquent 4 ans de prison pour trafic de drogue d’ecstazy

Justice : Un musicien et un jeune footballeur âgé de 20 ans risquent 4 ans de prison pour trafic de drogue d'ecstazy

Actualités

Justice : Un musicien et un jeune footballeur âgé de 20 ans risquent 4 ans de prison pour trafic de drogue d’ecstazy

En prison depuis 2 ans, Cheikh Niang et Massamba Fall respectivement musicien et footballeur, ont comparu devant la chambre correctionnelle de Dakar, ce jeudi 20 janvier pour répondre des faits d’association de malfaiteurs et offre ou cession de drogue dénommée ecstazy. Sur ce, ils risquent 4 ans de prison. Le jugement sera rendu le 3 mars prochain.

Il résulte de l’économie des faits, que les gendarmes ont appréhendé en premier le jeune footballeur Massamba Fall qui a déclaré avoir rencontré le nommé Cheikh Niang lors d’une soirée dansante. Pis, les pandores ont trouvé contre lui 7 comprimés d’ecstasy. Lors de la perquisition de la chambre de Cheikh Niang, les gendarmes enquêteurs ont trouvé 319 comprimés de drogue ecstazy.
Entendu à l’enquête préliminaire, le susnommé a fait savoir que c’est un de ses amis répondant au nom de Bouba qui lui aurait recommandé le nommé Massamba Fall pour l’aider à écouler sa marchandise. C’est par la suite qu’il a contacté le nommé Massamba Fall. Les comprimés sont vendus à 5 000 francs Cfa l’unité. Arrêté, le prévenu Massamba Fall a coopéré en balançant le nom de son vendeur, Cheikh Niang.

À la barre, Cheikh Niang a déclaré qu’il ignorait que les comprimés contenaient de la drogue. “J’ai pris les comprimés en Hollande pour les amener au Sénégal. Parfois, quand je suis au Sénégal, on m’envoie les comprimés par avion,” lâche-t-il. Massamba Fall abonde dans le même sens que son co-prévenu. ” Il soutient qu’il ignorait que c’était de la drogue. Il l’utilise pour être plus performant dans le sport”, dit-il.

Prenant la parole, le procureur a souligné que la quantité de drogue trouvée chez le prévenu Cheikh Niang exclut la thèse de consommation personnelle. “La défense va essayer de balayer d’un revers de main. On peut parler d’infraction d’offre et de cession d’autant plus que les prévenus ont été trouvés avec une importante quantité de drogue. Le prévenu Masamba Fall au moment de son arrestation détenait par devers lui 7 comprimés”, a fait savoir le maître des poursuites. Suffisant pour lui de requérir 4 ans d’emprisonnement contre eux.

La défense assurée par Me Abdourahmane Lo invite la chambre à caractériser les éléments constitutifs de l’élément de l’offre et cession de la drogue. “Mon client ne savait pas que ces comprimés étaient de la drogue. Le nommé Cheikh Niang a dit qu’il a pris les comprimés en Hollande, il est parti en Gambie avec sans être arrêté avant de venir au Sénégal. Il croyait que ce sont des produits énergétiques. La poursuite contre l’offre et la cession de drogue est très faible, car la quantité retrouvée par devers lui, est faible pour faire asseoir le délit d’offre ou cession de drogue. La détention pose problème d’autant plus qu’il ne savait pas que c’était de la drogue », a plaidé la robe noire qui demande la relaxe du prévenu, à titre subsidiaire et la disqualification des faits en simple détention.

Pour sa part, Me Idrissa Cissé assurant la défense du mis en cause Cheikh Niang, a fait savoir que les comprimés que détenait son client sont des anti dépresseurs et non de la drogue. Concernant le délit d’association de malfaiteurs, ces deux personnes se sont vues une seule fois dans une boîte de nuit. Il n’y a pas d’éléments objectifs pour dire qu’il y a une entente préalable pour la mise en circulation des médicaments. “Pour l’offre et la cession de drogue, mon client est un musicien depuis 1992 et l’autre vous dit que je suis athlète professionnel.

Me Idrissa Cissé demande de relaxer Cheikh Niang, ne serait-ce que pour le bénéfice du doute. « Il y a un doute constant sur la nature du produit. Relaxer Cheikh Niang pour le bénéfice du doute. Il est resté deux ans sans voir sa famille », a plaidé la robe.

Me Bamba Cissé, avocat de Massamba Fall, souligne que le juge n’est soumis qu’à l’autorité de la loi. Il précise que les gendarmes ont découvert 7 comprimés par-devers lui et cette quantité ne peut être que pour une consommation personnelle. “Mon client a coopéré avec la police pour livrer le prévenu Cheikh Niang. Le principe est qu’il bénéficie d’une peine de moitié. Il a fait un an de prison et il n’a que 20 ans” , a indiqué la robe noire.

L’affaire a été mise en délibéré jusqu’au 3 mars prochain.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus dans Actualités

To Top