Connect with us

L’école sénégalaise démarre mal l’année 2022

L’école sénégalaise démarre mal l’année 2022

Actualités

L’école sénégalaise démarre mal l’année 2022

Après avoir perturbé le bon déroulement des enseignements apprentissages par des grèves durant tout le mois de décembre, le SAEMS et le CUSEMS, syndicats majeurs du secteur éducatif, déterrent la hache de guerre avec un nouveau plan d’action.

Après l’expiration de leurs préavis distincts, sans réponse claire de la part du ministère de l’éducation, le Cadre unitaire des syndicats de l’enseignement du moyen-secondaire (CUSEMS) et le Syndicat autonome des enseignants du moyen-secondaire (SAEMS) ont décidé de dérouler des plans d’action communs afin de faire plier le gouvernement. Ainsi le mois de décembre a-t-il été fortement perturbé dans les cycles en question.

Après la reprise des cours hier lundi 3 janvier 2022, les deux syndicats reprennent le combat avec un plan d’action partagé entre débrayage à 9 heures le mardi 4 et mercredi 5 janvier, suivi d’une grève totale le 6 janvier. En plus de ces arrêts de cours, les syndicats procèdent au boycott de toutes les évaluations, des activités sportives et des cellules pédagogiques. Par ailleurs, ils envisagent une grande marche nationale à Thiès dans la semaine du 10 au 15 janvier prochain.

Pour rappel, les revendications des enseignants restent invariées. Les exigences restent es mêmes et portent essentiellement sur deux points: la correction du système de rémunération et le respect du protocole d’accord du 30 avril 2018.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus dans Actualités

To Top