Connect with us

Vol du minibus de D-média : Le chauffeur voulait se venger de Bougane

Actualités

Vol du minibus de D-média : Le chauffeur voulait se venger de Bougane

Né en 1983, Moustapha Bao n’est pas passé par quatre chemins pour reconnaître les faits de vol qui lui sont reprochés lors de son face-à-face, hier, avec le juge du tribunal d’Instance de Dakar.

Selon Rewmi Quotidien, le chauffeur du groupe de presse D-Média a confié qu’il voulait se venger de son employeur, Bougane Guèye Dany.

À l’en croire, ce dernier a défalqué 20 000 francs sur son salaire (100 000 francs) le mois dernier pour cinq jours d’absence.

C’est ainsi que, avoue-t-il, il a subtilisé le minibus de marque Toyota de l’entreprise, avant de faire le tour de plusieurs parkings, afin de trouver un acquéreur.

Lorsqu’il est arrivé à Tivaouane, rapporte le journal dans sa livraison de ce jeudi, trois courtiers le mettent en rapport avec Moustapha Tall.

Après avoir vérifié les documents du véhicule, le transporteur, qui croyait que le chauffeur a été mandaté par Bougane, l’achète à 8,3 millions FCFA.

“Pour le mettre en confiance, je lui ai montré la carte d’identité de Bougane Guèye Dany”, révèle le prévenu qui a ensuite dit à ses supérieurs que la voiture a pris feu.

S’agissant du butin, il confesse qu’il a remis 300 000 francs aux courtiers, 3 millions à sa femme pour son commerce avant d’acheter une bagnole à 2,3 millions de francs.

Accusé de recel, Moustapha Tall, qui a restitué le minibus, botte en touche l’accusation. “Mon co-prévenu m’avait dit qu’il a été mandaté par Bougane. Tous les papiers étaient en règle. C’est deux semaines plus tard que les enquêteurs m’ont interpellé”, a-t-il regretté.

Le représentant de la partie civile a, quant à lui, indiqué qu’il avait du mal à croire que leur agent était l’auteur du vol. Étant donné qu’il a toujours été sérieux dans son travail.

Pour Me Abdy Nar Ndiaye, Moustapha Tall a été injustement traîné à la barre. “Sa bonne foi ne souffre d’aucune contestation”, fulmine l’avocat qui a plaidé le renvoi des fins de la poursuite.

Son confrère Me Ousmane Thiam a, pour sa part, sollicité la clémence pour Moustapha Bao. D’après la robe noire, les parents de son client vont rembourser Moustapha Tall jusqu’au dernier centime.

Le président du tribunal a fixé son délibéré au 3 novembre prochain. Le prévenu reste en prison.

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualités

To Top